dimanche 26 février 2017

L'Actu Vidéoludique du Captain - Février 2017

Bienvenue pour un nouvel épisode l'Actu Vidéoludique du Captain. Comme vous le voyez, nous disposons désormais d'une vidéo par épisode, qui se fait sa synthèse, puisque je ne peux pas tout dire. Ce mois-ci, les développeurs sortent de leurs torpeurs pour nous proposer de nombreuses sorties, accès anticipés, et DLCs.


Blood Bowl II, ou de la différence entre marquer et tuer les joueurs adverses 


Les Français de Cyanide, qui sont à l’origine de l’adaptation du monde du jeu de figurines Blood Bowl, tiré du monde de Warhammer, reviennent avec une édition légendaire de leur Blood Bowl II, paru en septembre 2015, et qui commence au gré des extensions à se montrer encore plus brutal et plus festif que son prédécesseur de la Chaos Edition, qui portait le jeu de figurines au tour par tour ou en temps réel avec pas moins de 22 races différentes. Le deuxième opus de Cyanide améliore les graphismes et polit le système de jeu, avec seulement huit races au lancement, rejointes par deux autres comme bonus de précommande, et complétées par quatre races gratuites. Cette édition légendaire se profile pour le mois de mars, et devrait compter, entre autres, de nouvelles races et de nouveaux modes de jeu.

Rappelons-le, Blood Bowl simule un match de football américain perverti par une violence insondable et transporté dans un monde de fantasy, où on peut décemment aplatir un joueur à coup de bottes, lancer un de ses coéquipiers plus petit par-dessus la tête des joueurs, ou bien essayer de marquer normalement (ce qui est loin d’être évident). Pour cela, le jeu au tour par tour vous invite à recruter dans une race donnée des joueurs, à les améliorer au gré d’une campagne contre l’IA ou en multijoueur, afin que vos gus s’améliorent et gagnent de nouvelles compétences en réalisant des actions plus ou moins spectaculaires dans vos matchs, si tant est qu’ils ne sont pas morts piétinés. La richesse du soft tient à ses équipes diablement différentes, mêlant des degrés de violence, de vitesse et de talent différents, et à son système de jeu au tour par tour reprenant le jeu de figurines avec brio. On attend pour ce mois-ci les Nains du Chaos, et les squelettes des Rois des Tombes.


Galactic Civilizations III, en pleine Xpansion 


La série Galactic Civilizations, qui paraît sous l’égide des développeurs américains de Stardock, est bien connue des amateurs de 4X. Commencée dans les années 90 à la suite du succès du premier Master of Orion, à l’origine de l’expression 4X signifiant « eXplore, eXpand, eXploit and eXterminate », il avait surtout marqué les esprits par son deuxième opus, paru en 2006. En 2015, dans un secteur vidéoludique à nouveau en pleine expansion pour ce genre de jeu, Galactic Civilisations III s’est vite imposé, notamment face à la déception qu’a été le nouveau Master of Orion. La recette est la même, mais avec de jolis graphismes, un bel éditeur de vaisseaux, un système de politique intergalactique bien fichu, des rapports de bataille esthétiques mais qui ne permettent pas au joueur de s’impliquer, et une gestion des indigènes, de la production et de la colonisation bien faite. Les développeurs n’ont pris aucun risque.

D’autant plus que de très, et certains diront trop, nombreux DLC (au nombre de huit) sont disponibles pour le jeu, rajoutant des tas d’événements, de composantes de vaisseaux, de cartes, de races mystérieuses, et de campagnes, parfois intéressantes de par leur histoire et leur univers. Après l’expansion Mercenaries, qui voit un peu plus loin avec pas moins de deux races, l’introduction des mercenaires, une nouvelle campagne et de nouveaux vaisseaux, on attend désormais l’expansion intitulée très peu sobrement Crusade. Il faudra compter sur des personnage illustres capables de booster une ressource ou une construction, sur un nouveau système d’espionnage,, des invasions remaniées, un créateur de civilisation, une campagne où il vous faudra mettre la galaxie à feu et à sang par des humains qui ont abandonné la diplomatie, et enfin de nouvelles races, de nouveaux mercenaires, de nouveaux bâtiments, etc. C’est donc du très bon, mais on regrette un prix total du jeu qui augmente de plus en plus.


Total War : Warhammer – Les Bretonniens, chaaaaaaaaaaargez bande de gueux 


Nous n’en aurons donc jamais fini avec ce Total War ! Non content d’être sorti en mai 2016 dans un très bon état avec quatre races dans le monde de Warhammer, il a décidé avec Creative Assembly de s’étendre via des nuées de DLC bien faits, mais malheureusement un peu chers : les Guerriers du Chaos, les Hommes-Bêtes et les Elfes Sylvains ont rejoint le soft, suivis par les premières troupes légendaires, de nouveaux départs de campagne, des sous-factions au sein des grandes races, et toujours cette grande variété dans le style de jeu (lisez mes articles). Si la femme de Vlad Von Carstein, la terrible Isabella, rejoint les rangs des seigneurs des Comtes-Vampires ce mois-ci, c’est bel et bien une faction entière qui se dévoile gratuitement aux possesseurs du titre.

La mise à jour débloque ainsi enfin la nation humaine capable de vous narguer dans toutes vos campagnes, et dont l’armée se compose de vils paysans et de preux chevaliers du graal ou montés à dos de pégases, menés par des demoiselles du lac et de terribles seigneurs, j’ai nommé les Bretonniens. Pour l’occasion de leur sortie, ils s’offrent quelques nouvelles unités par rapport à celles qu’on pouvait rencontrer au gré de nos parties : des pélerins fanatiques, des chevaliers barbares, et autres troupes montées. Le style est résolument offensif, avec de la cavalerie à ne plus savoir qu’en faire, mais la fragilité des pécores que vous mettrez en première ligne n’empêchera pas bien longtemps vos ennemis de taillader vos fiers chevaliers. Au niveau de la campagne, vous devrez faire attention à ce que vos seigneurs se comportent de manière chevaleresque, leur donnant ou non des bonus ou des malus dans certaines caractéristiques, et leur permettant même de mener vos troupes les plus puissantes sans pénalité. Une jauge de chevalerie générale surveiller vos actions : il est par exemple plus chevaleresque de raser une ville chaotique que de la piller. Il faudra donc compte en mars 2017 sur un jeu qui a doublé son nombre de race, et quadruplé son nombre de départs de campagne. On a envie de leur dire de continuer, et en même temps de leur demander de laisser tranquille notre argent. Sans pouvoir décider, je vous laisse là-dessus.


Ashes of the Singularity - Le Sup'Com de la réussite


Laissez donc tomber Halo Wars 2, et venez vous intéresser au jeu de Stardock intitulé Ashes of the Singularity. Développé par les papas de Galactic Civilizations, ce jeu de stratégie temps réel essaye de se rapproche du monolithe du jeu de stratégie en temps réel, j’ai nommé Supreme Commander, sorti en 2007, et successeur spirituel du vieux et vénérable Total Annihilation, en proposant une masse considérable d’unités capables de se battre en même temps, des unités terrestres aux unités aériennes, dans des combats plutôt lents, mais qui se déploient dans l’espace géographique et dans le nombre, dans des cartes où il s’agit de contrôler les points de ressources et de s’avancer de plus en plus vers l’adversaire.

Pendant que l’expansion de Galactic Civilization III se profile, les développeurs ont décidé de rendre pour un temps limité leur extension Escalation gratuite pour les possesseurs du jeu de base, et aujourd’hui réduites à une simple réduction en magasin, pour promouvoir le multijoueur dans un jeu qui en a bien besoin, avec ses campagnes courtes et oubliables, et ses nations pas si différentes les unes des autres. Une belle publicité pour un jeu de stratégie épique et qui efface sans sourciller les STR plus limités. 

Realpolitiks, le rival de Paradox ?


Le tout jeune studio polonais Jujubee arrive sur les plate-bandes du genre de la grande stratégie, pavé tenu depuis longtemps par Paradox Interactive. Le jeu se présente donc comme une simulation mêlant grande stratégie et géopolitique pour proposer trois états du monde : un en 2020, un après une hypothétique troisième guerre mondiale, et un au XXIIIe siècle. Le but est simple : prendre en main la destinée d'un Etat, balloté entre considérations politiques, économiques et militaires, et immergé dans un monde où il faut user de la puissance commerciale, de la diplomatique et de l'utilisation à bon escient de la force militaire pour créer des blocs de puissance jusqu'à coloniser les planètes du système solaire.

Dans sa forme, Realpolitiks apparaît plus simple à prendre en main que ses concurrents. Les options d'influence et économique sont accessibles rapidement, et l'armée ne se contrôle que par des tableaux où vous allouez automatiquement un certain nombre d'unité sur un front. De la lutte contre le terrorisme aux réformes appliquées à vos sociétés, le soft de grande stratégie se veut résolument moderne, et c'est effectivement un terrain en friche, si on excepte la série des Geopolitical Simulator souvent très buggué, et le pauvre East v West édité par Paradox et qui devait traiter de la Guerre Froide, mais qui a été annulé. Le jeu montre le potentiel de la période contemporaine, d'autant que le studio fondé en 2012 est d'une taille réduite. Un bon essai dans le milieu de la grande stratégie en somme, malgré le relatif manque de profondeur sur le long terme.


En Vrac

● J’ai toujours aimé les débuts, et notamment dans l’histoire du monde : les premiers groupes d’Homo Sapiens, les premières sédentarisations au néolithique, l’émergence des premières cités. Le sujet était tout trouvé pour proposer un city builder. C’est proposé par les développeurs de Uncasual Games, c’est inspiré du très bon Banished, et on attend d’en savoir plus sur ce Ancient Cities


Halo Wars II est sorti, et tout ce qu’on a envie de dire c’est que les fans seront contents, les adeptes de jeu de stratégie qui auront vite torché le mode blitz dont nous parlions le mois dernier, un peu moins. Le gameplay est assez mou en multijoueur et la stratégie est tout sauf complexe : il s’agit de capturer des points, de produire des unités, de gagner des ressources, et d’utiliser les compétences de vos unités au combat. On a vu mieux de la part de Creative Assembly, et on attend davantage leurs Bretonniens. 


● Après un sympathique Shoot’em Up, les petits développeurs californiens d’Arachnid Games reviennent avec le non moins sympathique Diluvion. Dans un monde envahi par les eaux, vous dirigez en 3D un sous-marin avec son équipage à améliorer, ses réserves d’oxygène et de nourriture à conserver, dans des places mystérieuses où il vous faudra batailler ferme, explorer et récupérer du matériel pour améliorer votre petite coquille de vie. 


● Le genre du jeu de stratégie en temps réel a le vent en poupe. Nous parlions le mois dernier de Uncrewed et de sa physique (ici), le mois précédent de Reconquest, le clone de Command & Conquer, et cette fois-ci, nous nous retrouvons face à War Zone : Middle East, qui sort en alpha, et qui propose quelque chose de simpliste, dans des graphismes peu reluisants. Le STR revient en version indépendante, mais pas toujours avec des mécaniques inédites.


● La première extension majeure de Stellaris, le 4X spatial de Paradox Interactive (voir cet article), a désormais un nom, Utopia, et un trailer. Au-delà des nombreux changements mineurs, vous aurez notamment la perspective de construire des mégastructures vous permettant d’imprimer votre marque dans la galaxie, et peut-être de dynamiser davantage le mid-game. 


● Le jeu de tower-defense façon RPG et jeu de stratégie sorti sur DS sous le nom de Lock’s Quest est adapté pour le mois d’avril sur PC, et même XBOX One. Un chemin donc valeureux, pour un jeu assez sympathique, que j’avais eu en main fut un temps. Reste à considérer le prix d’un portage d’un jeu de console portable, qui, on l’espère, n’est pas aussi élevé que la somme totale des DLC de Total War : Warhammer. Au menu, tower-defense et RPG sans se prendre la tête.


● Je vous en parlais le mois dernier, les Français de Shiro Games s’intéressent désormais au 4X viking de près grâce à Northgard. Sorti accès anticipé, le soft se présente comme un mélange entre un jeu de stratégie en temps réel, et un jeu de gestion à la Civilization. Vos villageois progressent de zones en zones grâce à la mise en place de bâtiments, récupèrent des outils pour remplir les différents rôles, repoussent les invasions de créatures mythiques et des autres Vikings, et tentent de nouer quelques alliances pour survivre. 


● Les Danois de Playwood Games proposent pour mars la sortie en accès anticipé de Wartile, un jeu de stratégie kickstarté dont le développement a commencé il y a près d'un an, et où vous contrôlez une poignée de figurines devant combattre dans de petites arènes semblables à des décors de rôlistes, avec des figurines qui explosent une fois battues, ce qui promet une ambiance « jeu de figurines » tout à fait sympathique. 



● Après les extensions de la fin de l’année 2016 (ici), Civilization VI revient encore avec une extension payante, vous permettant de jouer l’Australie, avec son unité, sa merveille et ses caractéristiques de développement. Reste que cinq euros pour une seule nation reste un brin cher, et les joueurs semblent sceptiques, d’autant que le jeu est à peine sorti. 


● Petit jeu développé par les luxembourgeois de The Lordz Game Studio et par Gothic Labs, et édité par la société Slitherine, derrière de nombreux wargame, Sovereignty : Crown of Kings ressemble fortement à une version remaniée de la série Dominions : 35 nations aux unités et sorts uniques, une carte de fantasy bien faite, une histoire pour chacun de ces peuplades, divisées entre nations humaines, orks, naines ou elfiques, une vue par province pour gérer la stratégie de votre race, et des batailles au tour par tour lorsque deux armées se rencontrent sur le champ de bataille. Le problème principal du titre, malgré sa sortie récente, est son manque de polissage, même après deux ans d'accès anticipé : les descriptions d'unités sont sommaires, sur le champ de bataille, les unités d'une même race ont la même tête, l'IA n'est pas très finaude sur la carte tactique et le jeu manque un peu de profondeur. A peaufiner donc.


Un mois que vous voyez bien chargé ! N'hésitez pas à me communiquer vos ressentis là où vous pouvez me joindre. Et d'ici là, portez-vous bien, et rendez-vous au mois prochain !

AAR Dwarf Fortress : Axeorder - Un pont pour les enfermer tous (6)

La folie créatrice - On apprend à tout âge - Des stocks de nourriture en béton

Angela, Hiver - Printemps 251

« J’ai rencontré autour d’un de mes innombrables plats préparés un certain Gundi. A 155 ans, il avait l’air de s’ennuyer ferme, alors je l’ai nommé manager, responsable des stocks et des relations commerciales. J’espère qu’il s’ennuie moins maintenant. Quant au jeune Pita, il est devenu désormais mécanicien et responsable de l’architecture. Quitte à prendre n’importe qui, autant prendre un jeune tout à fait vigoureux. Et alors même que je finissais un plat, j’ai entendu des conversations disant qu’un Sodel s’était enfermé dans un atelier pour construire quelque chose qui lui tenait très à cœur. J’ai déjà entendu parler de cet état extatique, qui peut se transformer en état meurtrier si la personne concernée ne trouve pas ce qui l’intéresse. On croise les doigts. » 

La chasse continue !

« Les très nombreux trappeurs passant leur temps à déménager les innombrables meubles et pierres de la forteresse ont au moins été utiles pour former les chiens adultes à la chasse et au combat. Désormais, Thor, Than et Gladine chassent avec leur arbalète et un fidèle chien de chasse les cygnes et autres volatiles qu’ils abattent rapidement, avant que le chien n’en fasse de la charpie. Désormais, la boucherie est remplie d’odeurs étranges, et notre nouveau tanneur en profite pour exercer ses talents. Je suis contente de savoir que nous avons des portes. » 

Axeorder en sort...grandi ?

« Apparemment, on m’a réveillé pour deux bonnes nouvelles. La première, c’est que Sodel, enfermé depuis plusieurs semaines, a réussi à construire un magnifique objet qui va faire la renommée de notre forteresse. Et ce bon vieux Sodel a choisi de construire…une vanne…en os de cygne… C’est Thor qui a dû être content. On renommera pour ces deux larrons la forteresse Cygneorder, à n’en pas douter. La seconde, et véritable bonne nouvelle, c’est que Pita a fini durant la nuit notre pont-levis, qu’il s’efforce de relier à un levier placé dans la salle commune. Enfin, dans un coin fermé par une porte à clé. Au cas où des Nains malavisés s’amuseraient à faire voler d’autres Nains. Attendons d’avoir des médecins. Quoi qu’il en soit, la défense de notre forteresse est désormais en partie assurée ! » 

Défense primitive, mais défense quand même.

« Finalement, Gundi s’est comporté comme un travailleur hors-pair. Il a réussi à inventorier le contenu entier de la forteresse en devenir, ce qui me permet de remarquer qu’on risque de manquer de pantalons, et que surtout, nous nous retrouvons avec pas moins de 643 plats cuisinés par mes soins, de 483 unités d’alcool brassées par Rith, de 600 autres plantes ramassées par nos amis planteurs, et par les carcasses des cygnes et des saumons pêchés dans la rivière. C’est-à-dire qu’on a le temps de voir venir. Avec notre pont, nous pourrions nous permette de tenir très longtemps sans contact avec la surface...Mais j'aime bien le soleil quand même. »

D'aucuns diraient que la bière est plus importante. Certes.

mercredi 22 février 2017

Le Tournoi du Captain, Saison 1 (Dwarf Fortress) - Troisième duel (5)

La Rampante contre le Sadique

Eeeeet nous y sommes, ça y est ! Le combat que vous attendiez à peu près tous ! Le combat de ceux qui se sont acharné sur les bras du Manchot ! Vous la connaissez, on ne comprend toujours rien à ce qu’elle dit, elle a toujours les bras nus et porte la couleur vert, voici Angela la Rampante sur ma gauche ! L’air complètement ivre et hilare, avec de jolis gantelets et un petit bouclier, et surtout une bien belle hache, à notre droite, Aëthius le Sadique ! Et sans préambules, il est temps de commencer le combat, car je sens que vous vous impatientez autant que ce que je garde en réserve pour le combat final… Et petite pensée avant le combat pour Tribidur le Manchot qui subit sa troisième réanimation et qui commence à ne plus ressembler à grand-chose. Les séquelles seront, je le crains, irréversibles… Mais il participera à la boucherie, alors c’est parfait !


Et les voilà ! Que le combat commence ! Angela charge comme à son habitude son adversaire puis saute de côté ! Et les coups pleuvent de part et d’autre, déviés par les boucliers, les armes, et les armures. Je rappelle que la lance et la hache, contrairement à la masse, ne font pas de cadeaux si elles touchent ! J’en veux pour preuve les bras du Manchot ! Parades, esquive, contre-parades ! Et…Et…Et la hache de Bleu TRANCHE d’un coup sec le bras alors qu'Angela venait juste de la LAISSER TOMBER ????? Le sang éclabousse les deux combattants…Et nous avons notre DEUXIEME Manchot !

Pendant ce temps, le Sadique continue de rire et d’esquiver les coups de Vert. Mais les deux combattants se reprennent et continuent leur passe d’arme… Pendant ce temps, le sang de vert coule à flot… Ces deux-là sont incapables de se toucher, c’est un duel d’une rare maîtrise auquel nous assistons… Et la hache du Sadique s’enfonce dans la jambe : la Rampante est…A TERRE, elle est A TERRE et honore le surnom que nous lui avons donné ! Quelle gentillesse de sa part. 


Le Sadique commence donc à frapper de plus en plus vite sur le corps allongé, mais vert tient bon ! Malheureusement, elle n’affronte pas un Nain disant klink klink cette fois, et elle n'a aucune opportunité pour contre-attaquer ce Nain complètement ivre ! Notre méthodique Bleu enfonce sa hache dans la jambe d’Angela sans raison valable : tout le monde porte admirablement bien son surnom dans cette saison, c’est un plaisir ! Un coup sur la nuque maintenant ! Un coup sur la jambe ! Petit calcul mental : combien de sang peut perdre un Nain ayant un bras coupé, des plaies à la nuque et aux jambes sans décéder ?


Et c’est un massacre : les dents d’Angela volent, sa main droite est coupée, et avec elle le bouclier tombe à terre… Vous vouliez du sang, vous voilà servis ! Bleu s’acharne donc sur Vert, qui se défend avec l’énergie du désespoir avant de…ne plus bouger. Le Sadique nous gratifie de son plus beau rot, accompagné d’un rire gras DONC NOUS POUVONS DIRE QUE LE SADIQUE EST LE VAINQUEUR ! *Applaudissement nourris* *Ca c'est un vrai Nain !* *Bleu comme...euuuuh !*


Ce duel était intense et rapide chers spectateurs, et augure d'un excellent final. Nos nécromanciens ont donc un nouvel individu à traiter… Et chers coachs, j’attends vos réactions sur ces trois duels ! Quant à Vert, Rouge, et Bleu, vous avez respectivement 350, 200 et 500 points supplémentaires à allouer dans un meilleur équipement, de nouvelles compétences, ou pour monter vos compétences existantes avec un petit entraînement ! Alors préparez-vous correctement pour le GRAND FINAL.

mardi 21 février 2017

Présentation YouTube du Captain - Dominions 4 : Thrones of Ascension

En complément de mon lointain test , voyez cette nouvelle présentation en vidéo de Dominions 4 : Thrones of Ascension, ce jeu de stratégie-tactique à la sauce médiéval-fantastique qui emplit mon blog. Bonne vidéo !
 
 

lundi 20 février 2017

AAR Dwarf Fortress : Axeorder - Garderie (5)

Peut-on accueillir toute la misère du monde ? Oui si on se débrouille bien – Des roches aux noms saugrenus - La vermine enfantine


Angela, Hiver 251

« Le sommeil vient d’autant plus que ma chambre a enfin une porte que je peux fermer pour m’isoler un peu, ranger mes quelques effets personnels, et avoir un peu de calme. L’agitation en cuisine, avec l’arrivée des tonneaux, les repas pris en commun, et les multiples plats cuisinés imaginés par mes soins ont tendance à m’épuiser. Nous avons fait creuser une nouvelle aile dans notre hall d’entrée, et qui sera dédiée à l’exploration. Les mineurs ont creusé sur une vingtaine de niveaux, mais malheureusement l’obsidienne fait place à a rhyolite, qui fait elle-même place à la diorite. Soient des pierres impossibles à utiliser pour créer une industrie du métal. Quand je pense aux lames en obsidienne qui ont du mal à percer la moindre armure en cuivre… » 

Lit, armoire, coffre, et porte pour fermer le tout !

« Nous mangeons désormais sur une table de qualité supérieure créée par Eglane. Quant à Mindos, il s’amuse plutôt à rivaliser d’ingéniosité pour construire des seaux. Je n’ai rien contre les beaux seaux, mais quand ils servent au lait de cheval… Dans notre salle commune, j’ai passé commande de quelques statues, histoire de rappeler à tous que notre colonie naine se porte bien après un an de fonctionnement. Le repas que nous avons fait pour fêter l’anniversaire de la colonie mêlait tous les alcools différents et des omelettes aux champignons et aux poissons. Quoi qu’il en soit, nous sommes désormais au printemps, le froid s’efface à nouveau, et on continue de creuser. Et, après la diorite…le marbre. Il va falloir creuser un peu plus loin, au risque de percer les cavernes des profondeurs, dont Thor m’a raconté beaucoup de mal. » 
 
Qui a vu mes CENTAINES de plats cuisinés ???

« Nous sommes officiellement foutus : 21 Nains viennent d’arriver. Je ne sais pas d’où viennent tous ces gens, peut-être d’autres forteresses dévastées, mais je me retrouve désormais avec 3 enfants, 7 très jeunes Nains, et 9 vieillards. Ils devraient organiser une pyramide des âges avant de venir dans la forteresse la plus éloignée de la capitale, non ? Difficile de distinguer les prénoms, les couples, et tout le reste, mais tout ce que je sais, c’est qu’il va falloir encore plus de nourriture qu’avant. On a tout juste fait rentrer un poulet, une vache, un ânon, une pintade, un mouton et même un lama. D’après mes comptes, on en est à 62 animaux. La nuit va être longue… » 
 
Ouvrons un restaurant !

« Ce journal m’est très utile, vu que nous ne produisons toujours pas de papier. Aussi, j’ai réfléchi à un plan de répartition des nouveaux arrivants dans des groupes de travail. Nous avons désormais 10 producteurs de nourriture, 3 producteurs de biens divers, 3 chasseurs, trois travailleurs de la pierre, trois travailleurs du bois et…euh, 8 autres personnes qui… transporteront des choses d’un point A à un point B, et qui feront valoir leur…talent quand viendra le moment venu. Ah, et n’oublions les trois consommateurs inutiles de nourriture que sont les enfants. Parmi les prénoms que je retiens, on retrouve Pita, 16 ans, entraîneur d’animaux ; Gladine, douée avec la pierre, et la trentaine ; Than, vieux chasseur, et Gilda, très jeune chasseuse ; Regis et Rodom comme pêcheurs ; le fromager de 19 ans Zun. » 
 
Ma fiche pour classer ces péc...ces Nains.
Notre vieux chasseur s'amuse à hurler en chassant...Sympa ?

samedi 18 février 2017

Le Tournoi du Captain, Saison 1 (Dwarf Fortress) - Second duel (4)

Nos deux mécènes viennent tout juste de débriefer le combat précédent, opposant, je le rappelle, Angela la Rampante, et Tribidur, que nous avons gentiment surnommé le Manchot, en hommage à ses mains jonchant le sol de l'arène, et qui viennent tout juste d'être évacuées. Nous écoutons d’abord le représentant du Manchot : « Le combat commençait bien pour Tribidur tête dur, on a su pousser l'ennemi à terre, mais finalement ce n'est pas avantageux sachant que la masse a peu d'allonge. Peut-être aurait-t-il fallu se concentrer sur les pieds de vert pour les lui briser tout en étant en relative sécurité par rapport à sa lance. Tribidur n'a pas choisi cette option et a souhaité porter rapidement porter un coup fatal à la tête ou au torse, ça lui coûtera la vie. On notera tout de même un maniement intéressant du bouclier, c'est du positif. Analyse doit être faite de ce combat pour voir ce qu'il convient d'améliorer. » Effectivement, mais on note aussi, pardonnez-moi de le faire constater, que le Manchot a du mal à se protéger les avant-bras !

Je me tourne maintenant vers le représentant de Sparke & Co, une entreprise de...euh...bref : « Tout d’abord il est inadmissible que ce qu’on retienne de ce match, c’est le côté plus bas que terre, le côté rampant. Angela a su exploiter chaque faiblesse de son adversaire. Il l’a fait tomber ? Sa main gauche. Il lui explose le nez ? Sa main droite et une artère. Ensuite, les talents de combattant, le bouclier, et la maîtrise de la lance ont permis à notre championne de tenir en respect Tribidur. Quant à lui, il s’est bien battu, et est définitivement redoutable en combat rapproché. » Nous ne retenons le côté plus bas que terre car vous êtes DANS L’ARÈNE, où la POUSSIÈRE et le SANG règnent ! Les sentiments et le bon côté des choses désertent régulièrement cette place. En parlant de ça, il est temps pour le second tirage au sort…

Rouge contre Bleu

Et c’est Tribidur le Manchot qui se place sur le ring, face au Bleu du nom de… Darnaëk Ilrâal. Mais quel nom compliqué ! Chers parents, si vous pressentez que votre fils ou votre fille risque de finir dans l’arène, pensez à nous, et utiliser un prénom COURT. A notre droite donc, le Rouge Tribidur pour son deuxième combat, rafistol…euh…ramené à la…non plus…On a qu’à dire comme tout à l’heure, le clone de Tribidur le Manchot revient vers nous, armé de sa masse, de son bouclier chéri, et en réalisant toujours ses petits bruits so Klonky. N’ayant pas survécu au premier match, il n’obtient aucun point bonus en expérience, et a l'air assez mal en point...Mes nécroman...mes agents me signalent qu'il est difficile de remettre de la vie là où...il n'y en a plus ! (Ne regardez pas les sutures voyons). Le Manchot sait donc qu'il va devoir tout donner.

A notre gauche, notre nouveau concurrent. Il a les jambes nues, mais les mains couvertes, il a un petit bouclier, mais il a surtout une bonne vieille hache en fer. Et on le remercie de son dévouement à la cause naine. Ca nous change de la masse et de la lance, arme de tap…de gens différents. Même qu’il a l’air ivre mort. Oui, il faut savoir que nous offrons volontiers plusieurs rasades de vin ou autres alcools plus forts dont la décence m’interdit de mentionner le nom aux concurrents. Ca rend les combats toujours plus agréables pour nous, et pour le buveur…un peu moins...Je ne sais pas. Pour les paris, je rappelle que nous avons trois breloques sur le rouge, et une seulement sur le bleu. On a vu ce que ça donnait contre la breloque d’Angela…


Et ça commence ! Les deux adversaires s'élancent l'un vers l'autre, et dans la grande tradition du début de match, Rouge tente d’écraser le pied de Bleu avec sa masse. On a connu plus imaginatif… Oh mes aïeux, QUELS COUPS ! Rouge brise d’un coup sec le bras de Bleu tenant la targe, et celle-ci tombe au sol. En réponse à cela, Bleu réussit à taillader le bras de Rouge, qui se met à voir rouge et…ET ROUGE LÂCHE ENCORE UNE FOIS SA MASSE ! Ce sont maintenant deux Nains qui se regardent, deux Nains armés soit d’une hache, soit d’un bouclier en acier ! Hache contre bouclier, attaque contre défense, et...Je m'y perds !


Le combat continue pourtant. Bleu sautille tout autour de rouge, preuve ou bien qu'il fait preuve d'une grande énergie pour esquiver, ou bien qu'il est complètement saoul. Je laisse le public décider. Mais Rouge ne se laisse pas déconcentrer, et il a bien raison, et les coups continuent de s’abattre de part et d’autre ! Bleu est très discourtois, et semble s’acharner sur le bras inactif de Rouge. Veut-il réessayer un exploit à la Angela ? Et la hache de Bleu s’enfonce…DANS LA MAIN DU MANCHOT TENANT LE BOUCLIER ! Qui va tirer en premier pour la sortir ? Le poing du bras faible de Rouge rate Bleu, et ce dernier en profite pour détacher sa hache de la main désormais ensanglantée du Manchot, qui est en train petit à petit d'illustrer son surnom. Je vous avoue que les Nécromanciens se regardent dans les coulisses d'un air consterné. 


Je ne vais pas vous le cacher, Rouge est en mauvaise posture ! Et ce Bleu qui saute dans tous les sens et qui…arrache lui-même une partie des dents de Rouge à coup de hache ! Les dentistes seront contents. L’échange de coups devient plus intense : ont-ils enfin remarqué que ce combat était un combat à mort ? Et Bleu me fait signe que oui en arrachant d’un coup de hache LA MAIN QUI TENAIT AUPARAVANT LA MASSE. Rouge perd donc encore une main, faisant honneur au nouveau surnom que nous lui avons trouvé, et qui sera GRAVE DANS LE MARBRE *Applaudissements et regarde livide du mécène des PAF*. Il en oublie même de Klonker. Car oui, mesdames et messieurs, Rouge est beaucoup plus discret que précédemment, contrairement à Bleu qui s'amuse à éructer et à rire à chaque fois qu'il touche son adversaire...


Rouge commence à fatiguer légèrement, le sang coulant toujours de son bras et de son moignon. Mais il continue de se défendre avec son bouclier : il y a quelque chose à creuser, comme disait notre confrère mécène de Rouge. En attendant, la hache se plante à nouveau dans le bras tenant le bouclier : Rouge est difficulté, et on...et il... LÂCHE SON BOUCLIER MESDAMES ET MESSIEURS. Rappelez-vous notre conseil : SOYEZ TOUJOURS ARMES FACE A UN NAIN ARME D’UNE HACHE ET QUI VEUT VOTRE MORT. Les deux combattants se regardent, Bleu titubant légèrement et souriant, et Rouge plissant ses petits yeux…Si si je vous assure, je les vois…ET ROUGE CHARGE SOUDAINEMENT SON ADVERSAIRE avec l’énergie du désespoir. Désemparé, les deux Nains roulent l’un sur l’autre, et ça n’a rien de sensuel mesdames et messieurs ! 


Entre deux Nains collés l’un à l’autre, je serai toujours pour celui qui est armé ! C’est ce que Rouge apprend à ses dépens en recevant des coups de hache sur les bras, faisant couler le sang plus que nécessaire. Énervé par la charge, Bleu essaye maintenant de repousser Rouge à coups de pieds, et même avec le POMMEAU DE SA HACHE. Est-il en train de se moquer de son adversaire désarmé, ou veut-il juste le faire souffrir ? L’avant-bras de la main coupée tombe à son tour à terre…sans son propriétaire ! Bleu remonte peu à peu ! Voyant son adversaire assommé, Bleu s'acharne à le réveiller à COUPS DE POINGS. Ne reproduisez pas ce que vous voyez dans cette arène chez vous, il existe d'autres moyens de réveiller les gens. D’autres dents volent pendant que le sadique Bleu tabasse à coup de pommeau la tête de son adversaire, abîmant la joue, cassant d'autres dents, et essayant de broyer le pied, tout en s’acharnant avec la lame de sa hache sur le bras droit adverse. UN VRAI NAIN BARBARE SADIQUE COMME ON LES AIME. 


Et c’est finalement la main droite de ROUGE qui vole ! Et alors que Bleu s’apprête avec délectation à poursuivre son œuvre de mort, Rouge le Manchot s’effondre. Et ne soupirez pas derrière moi chers nécromants ! Déjà que je vous ai sorti de...Ah, oui, pardon, Darnaëk le Sadique est donc NOTRE NOUVEAU VAINQUEUR ! On l’applaudit bien fort, d’autant plus que ses blessures sont tout à fait légères, ce qui est très rare dans cette arène. Je vous annonce donc, pendant que le Manchot est à peine en train de se faire traiter par nos services pour au moins servir dans le bain de sang final, que le prochain combat opposera la RAMPANTE au SADIQUE. Un combat qui s'annonce d'anthologie !


Liste des épisodes :

- Episode 01 : Prologue
- Episode 02 : Les Concurrents
- Episode 03 : Premier Duel
- Episode 04 : Second Duel
- Episode 05 : Troisième Duel
- Episode 06 : Bain de Sang
- Episode 07 : Bilan

vendredi 17 février 2017

Le Tournoi du Captain, Saison 1 (Dwarf Fortress) - Premier duel (3)

Amis de la poésie macabre des boyaux qui se tordent, des viscères qui éclaboussent les premiers rangs de spectateurs et autres vilenies, soyez les bienvenu pour cette première série d’ESCARMOUCHES. Le principe est simple : trois matchs, trois morts. N’oubliez pas que chaque Nain a son exact lot de remplaçants avant le bain de sang, et notre désormais fameuse épreuve dite de la MORT SUBITE (alors même qu’elle est généralement longue et douloureuse).

Nous avons donc notre coin rouge, qui récolte pour le moment deux breloques de la part d’Ixarys et d’Archange, et qui persiste à ESSAYER DE PARLER PLUS FORT QUE MOI AVEC SES KLONK KLINK STUPIDES. Notre coin vert, qui obtient une breloque de la part de Turgon, reste quiet : oui, je ne t’ENTENDS PAS avec ton armure sur la tronche. Et enfin, notre coin bleu, qui récolte lui aussi une breloque de la part de Sparke. A mes côtés, mesdames et messieurs, les représentant des trois mécènes, qui, je l’espère, commenteront les matchs qui suivent SANS M’INTERROMPRE le moins du monde. Les tirages au sort…commencent donc ! *Gong sonore et applaudissement à tout rompre du public, de loin on entend même distinctement le bruit de plusieurs crises cardiaques simultanées dues à l’excès d’adrénaline* 

Premier combat : rouge contre vert 

Premiers coups


Et c’est parti, les deux concurrents s’avancent. Le rouge Tribidur se pavane…ou essaye de le faire en imitant des bruits de métal et en montrant…son beau bouclier…construit par nos soins je le rappelle ! Quant à Angela la verte, elle me semble…non ce jeu de mot avec la peur est trop évident, voyons. Rappelez-vous, nous voulons du sang, énormément de sang et seulement cela. Pour le reste, débrouillez-vous. Que le match commence ! 


Rappelons pour les retardataires que le vert est à gauche, a les bras et les jambes nus, ainsi qu’une redoutable lance, alors qu’à droite, nous avons notre concurrent rouge, qui, de pudeur sans doute, préfère nous cacher ses gambettes et nous montrer son joli bouclier en hurlant de plus en plus fort, et en montrant sa masse d’armes. NOUS L’AVONS VU, JE T’ASSURE. Et pendant qu’ils se rapprochent, laissez-moi vous dire que ces deux-là, avec leur bouclier, ne prennent pas trop de risques. J’ai connu des Nains beaucoup plus entrepr… 


Et c’est sans mot dire qu’Angela court vers son adversaire, franchissant le peu de distance séparant les combattants ! Et elle FRAPPE ! Mais le coup est dévié, et la masse de rouge s’abat sur la cuisse NON PROTEGEE. Évidemment, ça picote. On ne le répétera jamais assez, mais il faut sortir COUVERT. Les coups pleuvent, déviés ou bien par le bouclier de rouge, ou bien par la lance de très bonne facture de vert ! Et c’est une ESQUIVE de vert, qui saute en arrière, esquivant de peu la masse de son adversaire ! Et qui se reprend un coup tiens, dévié par sa cuirasse…OU EST LE SANG ??? 

Chute et sang


Vous entendez ce craquement sinistre ? C'est visiblement le bruit du pied droit de vert après que la masse de rouge s’abat en un gros KLINK. A moins que ce KLINK vienne de rouge qui exprime sa joie devant son adversaire qui chute à terre, la cheville en mille morceaux. A TERRE. Nous arrivons semble t-il à un véritable tournant ! MAIS QUE VOIS-JE ? La réponse de vert ne se laisse pas attendre, car malgré la chute et un pied brisé, un coup de lance bien senti COUPE la main gauche de Klink machin qui tombe dans une gerbe de sang A SES PIEDS et AVEC SA MASSE ! Nous ne pouvons que compatir à sa douleur et…APPLAUDIRE BRUYAMMENT, (contrairement à rouge) VERT POUR CETTE PERFORMANCE…RENVERSEE. Rouge est désormais armé d’un simple bouclier tenu par sa main droite. On vous l’avait dit qu’il fallait être droitier les enfants ! 


Rouge n’abandonne pourtant pas, alors que le représentant des Masses PAF a une couleur assez blanche : vous allez bien ? Et rouge frappe avec son bouclier en émettant des KLONK de désespoir, mais les armes des deux côtés sont déviées ! Jusqu’au moment où le bouclier qui, je le rappelle, est en fer, écrase la jambe gauche de notre vert, toujours à terre ! Mais malheureusement pour rouge, la lance s’enfonce cette fois dans sa main droite ! Et le bouclier de vert frappe le bras de rouge tenant le bouclier. On dirait qu’Angela ne laisse AUCUN REPIT à son adversaire…UTILISE TA LANCE !!! 


Un dentier à refaire 


Le corps-à-corps devient intense…je crois…Ils sont si petits après tout…Et deux dents de rouge volent après une égratignure, les experts sur place me diront s’il s’agit d'un coup de bouclier ou d’un coup de lance. Et la lance de vert s’enfonce dans le pied gauche de rouge. Je vous avoue, mes chers spectateurs, que le combat n’est pas très bien engagé pour Klink Klonk…Et aïe, la lance perce la cotte de mailles de rouge… Les coups de lance pleuvent sur rouge, qui commence à perdre beaucoup de sang… Le combat ne va pas durer encore très longtemps. Mais malgré l’avalanche de coups, vert et rouge utilisent avec précision leur bouclier et leur talent de parade et ce combat est LONG. Interdisons les boucliers la prochaine fois ! *Aplaudissements* Et ATTENTION LA TETE…Oui Angela est plus dangereuse qu’il n’y paraît, mais le casque de rouge n'est pas là par hasard. 


Pendant que vert se traîne, un coup de bouclier lui explose le nez ! Qui a un mouchoir ? Eeeet la réponse d’Angela ne tarde pas quand elle enfonce profondément sa lance dans le pied gauche de rouge. C’est la chute de Klink ! Le caractère désespéré de vert semble la pousser à réagir vite après une action adverse. Mais rouge commence…à s’énerver ? Ou à mourir, je vois pas bien. Les deux rampants continuent de se frapper, une oreille de rouge tombe à terre, le sang jaillit de son bras droit et…il lâche son bouclier. IL LÂCHE SON BOUCLIER. QUI EST POURTANT EN FER. En réponse à ce beau geste vert…tranche le main droite de rouge ! Nous avons un nain sans bras…SUR LES BRAS !!! *Applaudissements*. Et alors qu’on attend la fin du combat, et que les deux adversaires se jaugent, rouge tombe soudainement. Et ne se relève pas… 


C'est donc une VICTOIRE DU VERT, VICTOIRE D’ANGELA. Elle va avoir la chance d’être soignée par les meilleurs. D'autant plus que, comme nous l'avons vu, elle a gagné GRATUITEMENT un niveau en maniement de la lance ! Si ce clon...ce Nain ne décède pas au prochain combat, peut-être pourra t-elle emporter ce point de compétence dans l'épreuve finale ! Quant à Klink Klonk, on souhaite à son clone plus de chance. Car, rappelez-vous, bientôt, le BAIN DE SANG est annoncé ! Je me tourne maintenant vers le jury chargé des surnoms de combat : Angela la verte devient ANGELA LA RAMPANTE ! *Applaudissements*


Liste des épisodes :

- Episode 01 : Prologue
- Episode 02 : Les Concurrents
- Episode 03 : Premier Duel
- Episode 04 : Second Duel
- Episode 05 : Troisième Duel
- Episode 06 : Bain de Sang
- Episode 07 : Bilan

jeudi 16 février 2017

Le Tournoi du Captain, Saison 1 (Dwarf Fortress) - Colorisme (2)

Bonsoir, bonsoir, et encore une fois, bonsoir ! En direct de l’arène du Captain, vous pouvez apercevoir pas moins de trois fanions différents de chaque côté, comme trois couleurs entêtantes dans notre monde tout de même assez décadent : le rouge, le bleu, eeeet le vert ! Nous vous rappelons que vos paris se fondent sur des COULEURS, alors soyez attentifs pour le fameux TIRAGE AU SORT COLORISTE.

Wow, des couleurs !

Nous jetons immédiatement un dé pour chaque candidature reçue dans les temps. Et c’est l’équipe des Masses PAF qui commence avec un 1, et à qui est assignée le fanion rouge. Leur poulain, Tribidur tête dure, n’en aura que plus l’air redoutable, avec son regard fou et son visage cabossé. Malgré son vocabulaire un brin…métallique ?...il possède un bouclier d’excellente facture, dans l’acier trempé que les forgerons des autres arènes mineures qui parsèment ce joli monde envient. S’il pouvait juste arrêter un instant de crier des kling sonores dans l’arène que je puisse finir mes présentations…

  • Nom du mécène : Les Masses PAF compagnie
  • Nom du poulain : Tribidur tête dure
  • Motivation et description : Tribidur tête dure était un jeune forgeron prometteur jusqu'à ce qu'il se prenne une enclume sur la tête. Depuis il est un peu... limité. Ile st une gêne plus qu'autre chose dans l'atelier et il met sa vie constamment en danger. Il ne se passe pas une semaine sans qu'il ne se donne un coup de marteau dans le pied où qu'il fasse tomber l'intégralité d'un présentoir plein de lourdes pièces d'armures sur sa tête. Mais là où la plupart des nains seraient morts ou estropiés à vie, Tribidur est toujours vivant. C'est cela qui a attirait le recruteur des masses PAF, toujours en cherche de champion pour promouvoir leurs équipements dans l'arène : une publicité efficace. En plus Tribidu a l'habitude de battre le fer avec un marteau. C'est presque comme une masse non ?
  • Sa devise : KLING KLONG KLING KLONG
  • Ses compétences : Maîtrise de la masse d'arme (2) = 60 pts, Maîtrise du bouclier (2) = 60 pts
  • Ses armes : Masse d'arme en fer = 85 pts
  • Son armure : Bouclier d'acier = 155 pts, Casque en bronze = 35 pts, Chaussures basses en bronze 35 pts, pantalon en bronze = 35 pts, côte de maille en bronze = 35 pts
Il nous reste deux couleurs, et deux équipes. Le dé est jeté eeeet…ET C’EST UN SIX ! Dans tout autre jeu, vous pourriez avoir des avantages extraordinaires, comme réussir des sauvegardes d’armure dans d’obscurs jeux de figurines (que nous forgeons à l’effigie de nos combattants, ne manquez pas la boutique !), mais ici, la chance ne vous sauvera pas ! Et c’est donc le vert mystérieux et envoûtant qui est attribué à Sparke & Co. Nous accueillons ainsi cette pet…cette naine raboug…Angela !!! Et je me rends compte qu’il n’y a absolument rien à dire, à part que la lance est une arme assez peu naine, et qu’elle a l’air sacrément…banale ?. Est-ce l’énergie du mystère qui me prend ?

  • Nom du mécène : Sparke & Co
  • Nom du poulain : Angela
  • Sa motivation et sa description : naine stoïque et endurante, Angela est particulièrement habile de ses mains dans l’art délicat de la cuisine. Quel dommage que dans son cachot, on ne profite pas de ses talents, et qu’on ne lui fournisse que du pain rassis. Si elle combat dans l’arène aujourd’hui, ce n’est pas par choix car comme elle l’explique si bien : « ces sal…m’ont enlevé et je ne peux rien faire d’autre ». Son mécène et elle ont convenu de lui accorder une formation éclair en combat, et plus particulièrement dans le combat en armure et avec une lance. C’est d’ailleurs son équipement. Sous son armure, Angela est claire : « … » (on entend mal sous une armure).
  • Sa devise : « Sortons d’ici »
  • Ses compétences : niveau 1 en combat (30), niveau 3 en maniement de lance (90) et niveau 3 dans le combat en armure (90)
  • Son arme : une lance en fer (85)
  • Son armure : un casque en bronze (35), une cuirasse en bronze (55), des couvre-pieds larges en bronze (55), et un bouclier de bronze (55)
  • Total : 500 points
Et enfin, sans même avoir besoin de tirer, la créature d’Aëthius & Al au nom décidément…imprononçable (et pourtant, admettons-le, nos noms le sont rarement…Mais tout de même). Le bleu donc, couleur…euh…je ne dirais pas neutre mais…Quoi qu’il en soit, sa démarche complètement…bourrée ? Laisse entrevoir un maître de l’esquive, et sa hache représente le rempart contre l’illuminé et l’autre naine qu’il a comme adversaire. Le fanion bleu représenterait-il alors l’espoir de voir gagner un vrai Nain alcoolique ? Nous ne pouvons qu’émettre de simples supputations !

  • Nom du mécène : Aëthius & Al
  • Nom du poulain : Darnaëk Ilrâal
  • Sa motivation : La boisson triplement fermentée à base de malt d’orge et de houblon (d’la bièèèère quoi !). Coupée au vin rouge. Et au whisky. C’est pour passer l’goût.
  • Sa description (attention c'est long) :Darnaëk est un Nain de petite taille (oui cela est possible) mais bien râblé, et ayant une morphologie somme toute peu commune. Malgré son physique musclé qui en aurait fait un beau Nain, les proportions habituelles n'y sont, si je puis me permettre, pas respectées : malgré sa petite taille, Darnaëk possède une allonge hors du commun. Imaginez-le avancer de sa démarche chaloupée, le dos voûté et ses mains noueuses traînant successivement sur le sol au rythme irrégulier de ses pas. Vous aurez ainsi une bonne image du ridic- de la grâce de notre fameux personnage. Et croyez bien que Darnaëk possède une trombine du même acabit. Sa mâchoire est bien avancée et, ses pommettes saillantes comme ses arcades sourcilières creusent ses traits. Tout cela, ajouté à des yeux bien enfoncés dans leurs orbites, amplifie les ombres sur son visage et lui donnent l'air d'une personne que vous n'auriez pas envie de croiser dans les toilettes communes de la mine vers deux heures du matin, croyez moi.C'est ainsi que l'on pourrait appréhender le faciès de notre personnage si celui-ci n'était pas dissimulé par une cascade fantastique de poils faciaux communément appelés barbe et moustache. Et quelle barbe ! Elle serait magnifique ! Si seulement elle était entretenue. Mais ne lui retirons pas que tout cela se trouve en parfaite harmonie sur son visage lui donnant un certain... charme. Sa barbe est au diapason de... du reste de sa pilosité. Les cheveux emmêlés et les sourcils broussailleux surplombent avantageusement son regard. Et quel regard ! Un regard plein de vie, un regard ... Incertain. Ces yeux en plus du nez rond et rouge (caractéristiques de ces Nains détenant, dans toute la mine, le record de fûts de piquette descendus d'affilée et cul-sec ; trente-deux qu’il a tenu l’bonhomme), lui donnent un air hagard en parfait accord avec son intelligence fulgurante. Car oui, et vous ne vous y attendiez sûrement pas messieurs-dames, Darnaëk est un grand philosophe. Souvent incompris, certes, mais c'est que ça cogite là-haut ! Quel dommage que le seul souvenir qu'il garde de ses réflexions profondes et des discussions houleuses avec son bock de bière soit ce singe en costume de fanfare jouant des cymbales en se dandinant. Néanmoins, voici quelques citations célèbres que quelques témoins ont pu nous rapporter et que l'on doit bien lui attribuer : « Quand y'en a p'us, y'en a encore ! », « Faut pas vendre l'cuir du Troll avant d'l'avoir tué, té ! », « C’est un pingouin qui respire par le c*l, il s’assoit et il meurt. », « Buuuurp », et autres dictions pleines de sens et de conseils dont je vous passerai la teneur. Philosophe la nuit, Darnaëk dissimule sa vraie identité en servant dans la garde de la mine le reste de la journée. Enfin c'était vrai jusqu'à ce que, ivre mort, il répande le contenu de son estomac (bière essentiellement) dans les escaliers de la grande muraille provoquant la mort de quinze de ses compagnons d’armes, de beuverie ou des deux, lorsqu'ils se précipitèrent pour repousser une attaque de gobelins. C'est suite à ces évènements que la Sainte Bière a décidé que Darnaëk soit transféré à l'arène du Cap’tain, ou du moins c’est ce que notre bon Nain a cru comprendre.
  • Sa devise : "Si le savoir est une arme et bah n*que ta mère"
  • Ses compétences : Maîtrise de la hache niv.3 (90 pts), Maîtrise du combat niv.1 (30 pts), Maîtrise de l’armure niv.1 (30 pts), Esquive niv.3 (90 pts) (je justifie ça par le fait qu'étant saoul il est imprévisible )
  • Ses armes : Une hache en fer (85 pts)
  • Son armure : Casque en bronze (35 pts), cotte de mailles en bronze (35 pts), gants en bronze (35 pts), chaussures basses en bronze (35 pts), targe de bronze (35 pts)
 
On prend vos paris !

Quoi qu’il en soit, c’est à VOUS de jouer. Deux combats par Nain, avant l’épreuve de la MORT SUBITE ! Il est temps de commencer les paris. Vous pouvez miser des BRELOQUES sur une couleur, et chaque spectateur, par exemple cet Aëthius dans les gradins, qui n’a, j’en suis sûr, aucun rapport avec Aëthius & Al, peut miser une breloque sur le fanion de son choix. Chaque spectateur en a une et une seule offerte PAR SAISON.

Si vous pariez sur une couleur, et que cette couleur réussit l’épreuve de la mort subite, alors vous obtenez votre mise, mais DOUBLEE. Mieux encore, les gagnants du pari se partageront EN PLUS les breloques des autres perdants. Vous n’avez rien compris ? ON S’EN FOUT. Pariez, c’est tout ce qu’on vous demande bande d’ab…de spectateurs. On se retrouve tout à l’heure pour…les ESCARMOUCHES.


Liste des épisodes :

- Episode 01 : Prologue
- Episode 02 : Les Concurrents
- Episode 03 : Premier Duel
- Episode 04 : Second Duel
- Episode 05 : Troisième Duel
- Episode 06 : Bain de Sang
- Episode 07 : Bilan